Jeroen Bronselaer, le nouveau CEO SBS, évoque le retour à ses premières amours

28 Jan 2021

Jeroen Bronselaer, le nouveau CEO de SBS, dans L'Echo Week-end et De Tijd. Lees het artikel in het Nederlands.

"JE REVIENS À CE QUI M'A TOUJOURS PASSIONNÉ: LE DIVERTISSEMENT", DÉCLARE JEROEN BRONSELAER, LE NOUVEAU CEO DE SBS. "JE CONNAIS LES DÉFIS QUI M'ATTENDENT. SBS N'EST PAS LA SEULE À DEVOIR SE RÉINVENTER: CELA VAUT POUR L'ENSEMBLE DE L'ÉCOSYSTÈME FLAMAND."

Été 2020. John Porter et Jeroen Bronselaer viennent d’apprendre que Peter Quaghebeur, patron de SBS, a accepté le poste de CEO de Mediafin. Depuis deux ans déjà, SBS est une filiale à part entière de Telenet. Jeroen Bronselaer est lui-même depuis cinq ans Senior Vice President Residential Marketing chez Telenet. “À ce moment-là, John et moi nous sommes regardés et c’est devenu une évidence: Jeroen, tu vas reprendre ce poste”, se souvient-il. S’il a toujours eu envie de faire quelque chose “dans les médias”, le nouveau CEO de SBS (depuis novembre), âgé aujourd’hui de 42 ans, commence par décrocher un diplôme “sérieux” d’ingénieur commercial, avec une spécialisation en finance et un troisième cycle en communication. C’est presque par hasard qu’il démarre en 2003 chez Ketnet, à la VRT. Il participe ensuite au projet innovant KetnetKick, avant d’être promu trois ans plus tard dans une fonction orientée stratégie puis business. Lorsque Telenet vient le chercher sept ans plus tard, il négocie dans un premier temps avec des chaînes et des fournisseurs de contenu, pour ensuite lancer Play, Play More et Play Sports. En 2015, il rejoint la Senior Leadership Team. Sa responsabilité? Développer et commercialiser tous les produits résidentiels, les marques et marchés pour Telenet et, à partir de 2016, pour Base également.

“En tant que Petit Poucet flamand, nous pouvons nous montrer plus malins que les géants internationaux”

—   Jeroen Bronselaer, CEO de SBS

“Je retourne vers mes premières amours: l’entertainment”, sourit Jeroen Bronselaer. “Je connais les défis qui m’attendent chez SBS. Au cours des cinq dernières années, Peter Quaghebeur a accompli un travail fantastique. Il a placé SBS sur la carte auprès des téléspectateurs et des entreprises, et composé une équipe solide. Avec les années, j’ai appris à évaluer l’équipe avec laquelle je travaille et je suis confiant. Vu la taille plutôt réduite de l’entreprise, l’équipe est efficace, rapide et concentrée. Cette façon ‘agile’ de travailler nous sera nécessaire. Au département marketing de Telenet, nous avons introduit ce concept l’an dernier pour répondre plus rapidement à l’évolution du marché. L’ensemble de Telenet va franchir le pas. Les choses changent très vite, et notamment pour les médias, au niveau tant local qu’international. SBS n’est pas la seule à devoir se réinventer: cela vaut pour l’ensemble de l’écosystème flamand.”

“Dans notre secteur, nous devons collaborer autant que possible. C’est la seule façon de nous renforcer par rapport aux acteurs internationaux qui n’investissent guère dans les talents flamands.”

—   Jeroen Bronselaer, CEO de SBS

“J’ai été impliqué dans de nombreux dossiers liés à l’innovation dans le secteur du divertissement. Seul le volet purement commercial – la régie – est toujours un angle mort. C’est précisément dans ce domaine que nous franchissons un pas décisif grâce à la fusion des régies publicitaires de SBS, Mediahuis, Proximus et Pebble Media, pour donner naissance à une nouvelle régie crossmédia nationale. Une opération nécessaire afin de répondre au mieux aux besoins des annonceurs belges. DPG Media a montré la voie dès 2018. Notre nouvelle collaboration – qui a longtemps semblé impossible – a donc pris forme l’année dernière.”

“Avec Play7, Play6, Play5 et Play4, SBS – et par extension le marché flamand des médias – ne devra plus uniquement se mesurer avec ses concurrents locaux”, poursuit Jeroen Bronselaer. “C’est le changement le plus important. Nous devrons continuer à être compétitifs au niveau local là où cela s’avère nécessaire: talents, créativité, innovation… En matière de technologie, de normes commerciales ou de régulations, notre secteur devra changer de mentalité afin que nous puissions collaborer autant que faire se peut. C’est la seule façon de nous renforcer par rapport aux acteurs internationaux qui n’investissent guère dans les talents flamands.”

Petit Poucet intelligent

“Streamz, le service de SVOD lancé conjointement par Telenet et DPG, est une étape de plus vers ce type de collaboration. Je crois également que nous pouvons faire mieux si nous agissons de concert avec tous les acteurs locaux. Nous devons, à terme, offrir aux usagers des médias flamands l’accès – et avec un login unique – à toutes les plateformes locales de médias, diffuser de larges campagnes de qualité sur tous ces médias et donner aux téléspectateurs toute la transparence sur ce qu’ils voient et sur la façon dont leurs données sont utilisées. Si les géants comme Netflix, Google, Amazon et Disney veulent s’adresser directement aux téléspectateurs, ils devront se battre entre eux. Cela provoquera un véritable bain de sang et, à terme, un grand shake-out. Si les acteurs flamands offrent – comme un Petit Poucet intelligent – une expérience de divertissement complète, de la télévision aux podcasts en passant par des événements live dans votre ville ou en réalité virtuelle, et si nous trouvons les bons partenaires, l’écosystème flamand aura un avenir.”

“La technologie jouera un rôle croissant dans l’expérience du contenu. C’est là que la puissance de Telenet se combine aux talents de SBS.”

—   Jeroen Bronselaer, CEO de SBS

“La première étape consiste à positionner Play, la marque de divertissement de Telenet, comme une marque ombrelle au-dessus des quatre chaînes SBS. Play4, Play5, Play6 – et à partir du printemps Play7 – sont des marques fortes, des chaînes de télévision dotées chacune de leur propre identité et d’une finalité reconnaissable: le monde de Play. Par ailleurs, avec GoPlay, les téléspectateurs trouvent à une seule adresse la totalité du contenu digital de toutes les chaînes. D’abord sur un site internet, et bientôt via l’app GoPlay. Est-ce le bon choix? Il est logique de miser à fond sur une marque forte en période de fragmentation. Désormais, c’est à nous qu’il revient d’être cohérents et de guider les téléspectateurs.”

“Parallèlement, les émissions et même les talents deviennent en soi des marques très fortes”, pointe encore Jeroen Bronselaer. “À travers eux, l’expérience de et la connexion avec les talents ou le contenu deviennent centrales pour le téléspectateur. Offline et online, jusqu’à la réalité virtuelle: tout cela peut trouver place sous les ailes larges et solides de Play en tant que marque de divertissement.”

“Dans tous ces domaines, on constate déjà que la technologie jouera un rôle croissant dans l’expérience du contenu. C’est là que la puissance de Telenet se combine aux talents de SBS. Plus rapide du côté de l’interface utilisateur, meilleur au plan des algorithmes, collecte renforcée des données, puis capacité à surprendre les téléspectateurs avec une nouvelle expérience de divertissement sur mesure.”

“De nombreuses choses évoluent dans l’univers des médias et cela va très vite. Je crois que nous pouvons faire mieux si nous agissons de concert avec tous les acteurs locaux.”

—   Jeroen Bronselaer, CEO de SBS

Rien n’est jamais terminé

Pour le CEO, le monde avance si vite que rien n’est jamais réellement “terminé”, que ce soit au niveau de l’entreprise, de la chaîne, de l’offre, ou en tant qu’organisation. “Le concept ‘agile’ n’est pas une mode passagère, c’est une nécessité. Être aussi transparent et clair que possible sur tout ce que nous voulons réaliser et pourquoi, former les équipes pour mettre cette stratégie en oeuvre, leur donner suffisamment de marge de manoeuvre pour offrir aux clients la meilleure solution et, lorsque c’est nécessaire, évaluer et faire évoluer. En interne, je fixe les objectifs, je prends les décisions et je fais en sorte que les équipes qui sont bloquées puissent avancer. À l’extérieur, je vais surtout jeter des ponts.”

Plus que jamais dans l’esprit “Connecting People & Creating Experience”? “C’est un défi d’envergure et cela exige beaucoup de travail. Mais je vois que, chez SBS, ce n’est pas l’envie qui manque et que tout le monde est prêt à aller de l’avant. Work Hard, Play Hard.”

Plus d'informations?